Thierry Bonfanti. Psicologo di formazione

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Envoyer Imprimer

PsychothérapieQu’est-ce que la psychothérapie ?

Le mot “psychothérapie” contient la racine d’origine grecque « thérapie » qui signifie « soin ». L’étymologie semblerait indiquer que la psychothérapie est réservée aux personnes malades. Mais les personnes qui décident d’entreprendre une psychothérapie sont-elles vraiment malades ? Peut-être trouve-t-on ici une des raisons de la réticence de beaucoup de personnes à l’égard à des psychologues. Souvent, lorsque quelqu’un suggère à quelqu’un d’aller voir un psychologue, la personne intéressée répond: “Mais je ne suis pas fou, moi!” Et elle a généralement raison. Elle n’est ni folle ni malade. Elle a peut-être seulement tort de ne pas se faire aider! Malgré l’étymologie du terme, faire une psychothérapie ne signifie pas forcément «être malade». Mais l’image du fou hante les esprits et il est plus facile de reconnaître un problème physique qu’un problème psychologique. Pourquoi certaines personnes font une psychothérapie ? Souvent, à la base de leur motivation, il y a une souffrance. Elles peuvent être confrontées, à un certain moment de leur vie, à un problème qu’elles doivent résoudre. Elles peuvent être dans une situation où elles doivent faire un choix important, comme peuvent l’être une séparation ou un choix professionnel déterminant. Elles peuvent être insatisfaites de leur vie en général, vivre des angoisses, se sentir déprimées. Mais elles peuvent aussi faire ce parcours pour mieux se connaître. La psychothérapie active les ressources parfois latentes qui contribuent au développement personnel. La psychothérapie est un travail sur soi, C’est une occasion d’apprendre à parler de soi à un niveau profond. En ce sens, c’est également une occasion pour apprendre à communiquer. Mieux se comprendre permet aussi de mieux comprendre les autres. La psychothérapie peut donc également être vue comme une formation à la relation. Cela est encore plus vrai pour la psychothérapie de groupe. S’il est indispensable qu’un psychothérapeute ait fait lui-même une psychothérapie, il serait souhaitable que quiconque exerce un métier relationnel (enseignant, éducateur, formateur, médiateur, etc.) ait fait lui-même ce type de parcours. D’un point de vue thérapeutique, il est intéressant de mentionner les recherches de James Pennebaker (Emotion, Disclosure and Health e Opening Up, pour ne citer que deux œuvres importantes). Pennebaker a en effet démontré qu’il existait une corrélation entre, d’une part, l’expression de ses propres sentiments et émotions, et d’autre part, la santé, non seulement psychologique mais même physique. Au-delà de la méthode utilisée par le psychothérapeute, il semble que le simple fait d’exprimer ses émotions ait déjà un certain effet préventif et thérapeutique. Il est utile de rappeler que la psychothérapie ne se réduit pas à un traitement d’un professionnel de la santé (le psychothérapeute) sur un client (le patient). Elle implique la participation et l’implication du client. En ce sens, le résultat de la psychothérapie dépend autant du psychothérapeute que du client. C’est la raison pour laquelle une psychothérapie entreprise pour faire plaisir à quelqu’un donne rarement d’excellents résultats. Faire une psychothérapie devrait présupposer la volonté et le désir de la faire.

Combien de temps dure une psychothérapie?

Il est difficile de répondre à une telle question. En tout cas, il serait impropre de parler de psychothérapie pour définir une série d’entretiens répartis sur quelques semaines. Dans ce cas, il serait plus juste de parler « conseil » ou de « soutien psychologique ». Si une psychanalyse peut durer plusieurs années, une psychothérapie non directive intervenante dure tant que la personne en sent le besoin. Cela signifie que c’est elle qui évalue en dernier ressort, après en avoir parlé avec son psychothérapeute, l’opportunité de poursuivre ou d’arrêter sa psychothérapie. Cela peut durer de quelques mois à plusieurs années suivant les cas. La fréquence moyenne est d’une séance d’environ 50 minutes par semaine. Mais cette fréquence n’est pas rigide et je la détermine généralement avec mes clients au cas par cas. Elle peut varier en fonction de la situation et des nécessités du client.

Quel engagement pour le client?

Il y a des psychothérapeutes qui demande un engagement fixe de la part du client/patient dans le sens que chaque séance hebdomadaire doit être payée, que le client vienne ou pas. Personnellement, je ne demande pas un tel engagement. Les rendez-vous sont pris chaque fois pour la fois suivante. Il est possible de reporter un rendez-vous. Pour chaque changement, je demande simplement d’être prévenu au moins 24 heures à l’avance. Dans le cas contraire, le coût de la séance reste dû, sauf en cas de force majeure.

Combien coûte une psychothérapie ? Comment prendre un rendez-vous?

Actuellement, mes honoraires sont de 80 € la séance. La facture émise et présentée au moment de la déclaration de revenus permet de récupérer 20% du coût de la psychothérapie au titre des dépenses de santé. Je reçois seulement sur rendez-vous. Vous pouvez m’appeler au +39 0461 868 001 ou bien sur mon mobile au +39 329 23 75 200.