Thierry Bonfanti. Psicologo di formazione

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Envoyer Imprimer
DéontologieDéontologie

Travailler avec des êtres humains et prétendre les aider à un niveau personnel requiert, plus que toute autre profession, un très haut sens de l’éthique. Il existe en Italie un code de déontologie des psychologues mais l’exigence d’une éthique devrait venir directement de soi-même et non de l’extérieur. Une des règles d’or de ma profession réside dans le secret professionnel. Les personnes qui recourent à mon aide sont évidemment protégées en ce sens. Tout ce qu’elles me disent demeure confidentiel. Le fait même qu’elles me consultent est couvert par le secret professionnel. Par exemple, chaque rendez-vous est suffisamment éloigné du suivant afin que mes clients ne se rencontrent pas et que leur démarche reste confidentielle. Un autre aspect important pour moi concerne la relation. La relation d’aide est un service. Je considère que toute forme de pouvoir exercé par le psychothérapeute sur le client est condamnable. L’autonomie du Client est à encourager et les attitudes de dépendance de sa part à désamorcer. Du reste, un des buts de la psychothérapie consiste précisément à rendre le Client plus autonome. Je fais tout ce que je peux pour ne pas intimider mes clients. Je me présente face à eux comme une personne qui a seulement un rôle et des compétences spécifiques mais qui reste un être humain à part entière. Un aspect directement lié au précédent concerne l’implication personnelle du psychologue. Qu’il utilise des techniques n’enlève rien à l’authenticité de la relation humaine qui le lie à ses clients. D’autre part, le fait que la formation et le temps du psychologue soient rétribués n’exclue pas qu’il puisse travailler également avec cœur. Mon travail n’est pas seulement une activité intellectuelle mais m’implique aussi en tant que personne. La relation d’aide n’est pas un acte purement technique. Dans l’entreprise, en tant que psychologue, je suis très attentif à la commande que je reçois. Les intérêts économiques ne coïncident pas toujours avec les valeurs humanistes qui devraient animer la pratique des psychologues. Le psychologue ne devrait jamais oublier ses priorités et en aucun cas accomplir des actions dictées per le seul intérêt économique. Voici les points essentiels d’une éthique professionnelle que je sens au dedans de moi.